20-21 nov. 2014 Caen (France)

Accueil

Avec le début de la première guerre mondiale, l’année 1914 fut une année de ruptures, mais aussi de continuités. Le Colloque abordera ces deux notions, rupture et continuité, selon une approche pluridisciplinaire. Sans négliger l’aspect historique de la thématique « 1914 », ni les rapports avec les pays non belligérants, il s’agira de voir comment écrivains (prosateurs et poètes), philosophes, journalistes et créateurs ont pressenti ou non, reflété, jugé et interprété le déclenchement de la guerre, comment un même événement a pu être décrit dans différents pays, comment des mémoires et récits de soldats de camps opposés présentent des ressemblances et des différences, quels échos ont pu avoir les assassinats de personnages célèbres (François-Ferdinand, Jean Jaurès, Raspoutine), dans les pays d’Europe ou d’Amérique, quelles formes a pris le nationalisme dans ces pays respectifs et enfin, comment les arts, et particulièrement les avant-gardes, ont « dit » la guerre. Les aires culturelles concernées sont l’espace européen, russe, latino-américain et américain

Personnes connectées : 1